Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Intelligence

Si j’aime l’Italie, c’est, entre autres, pour sa capacité d’extravagance. Dans ce pays pétri de catholicisme jusque dans les moindres de ses traditions, où le Vatican et la curie romaine font encore la loi avec leurs diktats, tout à coup, on ne sait comment, les électeurs portent au Parlement un personnage considéré comme…. choquant. Il y a quelques années de cela, il y a eu Cicciolina, une pornostar d’origine hongroise, aux objectifs surtout publicitaires, qui ne voyait rien d’inconvenant dans le fait de se présenter à la Chambre des députés tous seins dehors. Les dernières élections, elles, ont amené au Parlement un personnage d’une toute autre stature, Wladimir Lux.uria.

 

Il s’agit, cela va sans dire, d’un pseudonyme, évocateur mais tout à fait légal, même au Parlement. Wladimir est transgenre. Née homme, elle se sentait femme et elle en a adopté toutes les apparences. Fuyant tous les débats télévisés auxquels la campagne électorale menée par B-erlusconi avait donné un ton d’agressivité et de mauvaise foi jamais vues auparavant, je n’ai découvert son existence qu’à la première séance du 28 avril, quand les « paparazzi » se sont jetés sur elle alors que, nouvelle élue de l’Unione de Romano Prodi, elle se rendait à Montecitorio (le siège de la chambre des députés italienne), vêtue d’un très classique tailleur noir. Hier, j’ai eu finalement l’occasion d’en savoir plus, au cours d’un talk-show où on l'avait invitée.

 

Députée intelligente + journaliste intelligente, le résultat a été fabuleux.

Wladimir, d’une sobre élégance, un passé très difficile, douloureux, mais aussi extrêmement courageux, sait ce qu’elle veut. Plus concernée que bon nombre de ses collègues parlementaires de gauche, elle a une vision claire de ce qu’elle « peut » promettre à ceux qui l’ont élue, à ceux qui attendent d'elle qu'elle se batte pour un statut pour l'ensemble des unions de fait, non pas dans un contexte idéal ou utopique, mais dans celui de l’Italie d’aujourd’hui, plutôt en retard par rapport aux autres pays membres de l'UE. Elle sait qu’elle passera une partie de son temps à rendre visite, dans les prisons, à ceux et celles qui partagent son état, enfermés dans la plus terrible des solitudes par leur condition, et souvent écrasés par le plus profond des mépris.
Sur un sujet délicat, loin des pudibonderies et des provocations sournoises, la conversation a abordé, sans problèmes, les aspects les plus crus, les épisodes les plus violents, les différends les plus intimes, mais sans exhibition, paroles blessantes ou vulgarité, sur un ton sérieux mais qui laissait également la place au sourire et même au rire. 

 

D’une telle entrevue, intéressante et agréable, on ressort mieux informés, plus compréhensifs, meilleurs qu'avant en quelque sorte, sans obligatoirement être d'accord ou adopter tout ce qu'on a entendu. Tout cela grâce à « l’intelligence ».

Intelligence, ce mot est de plus en plus dénaturé, confiné à la seule utilité. Les stéréotypes que lui ont collés les critères subjectifs de calcul du QI, l’imposition d’une parenté toujours plus étroite (mais terriblement trompeuse) entre intelligence et diplômes, intelligence et ductilité, intelligence et efficacité, intelligence et rentabilité, l’appropriation abusive de ce mot par l’informatique et la robotique (alors qu’il ne s’agit que de technologie très avancée) et par les services d’espionnage, etc… l'ont peu à peu vidé de son large sens originel. On a oublié l'intelligence gratuite, si bien évoquée par sa première définition : « faculté de comprendre, de saisir la pensée » (cf. Larousse). Et c’est exactement ce dont ont fait preuve, hier, la députée et la journaliste, bien loin de l’arrogance aveugle des débats actuels sans retenues, tous faits de croisades pour ou contre.

 

J’aime profondément l’intelligence gratuite, et, quand je la rencontre (elle se fait de plus en plus rare), j’ai l’impression de respirer, de revivre, que tout n'est pas perdu et qu’un monde meilleur est encore possible.

 

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir : vous découvrirez..... une autre conception de l'intelligence,)

Mots-clefs : , , , ,

Ecrit par ImpasseSud, le Samedi 27 Mai 2006, 19:52 dans la rubrique "Actualité".