Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Liberté
-->

"La liberté enfante l'anarchie, l'anarchie conduit au despotisme et le despotisme ramène la liberté." [Honoré de Balzac] 

 

Qu'en pensez-vous?  

 

Ecrit par ImpasseSud, le Lundi 27 Octobre 2003, 16:43 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires et Mises à jour :

nclucie
30-10-03 à 13:08

c'est réducteur même s'il y a un peu de vérité dans cette citation!

Mais aujourd'hui, sommes nous libres ?

Sommes nous des despotes?

Sommes nous anarchistes?

Personnellement je ne suis aucun des trois et c'est inquiétant pour Balzac que l'on peut renvoyer à son époque ou dans notre bibliothèque ?!


 
ImpasseSud
30-10-03 à 14:48

Re:

 Nclucie, je crois que ce n'est pas réducteur du tout, mais, au contraire, terriblement vrai. 

Quand j'ai déposé mon article, lundi, la phrase de Balzac était la conclusion d’une petite histoire (que j'ai effacée hier) qui illustrait cet état de fait. Un enfant que ses parents élevaient avec la plus grande liberté possible afin qu'il ait toute la possibilité de s'exprimer, finissait par devenir le pire des despotes parce que, ne sachant pas limiter sa liberté, il prétendait tout de tout le monde et devenait insupportable à son entourage. A la caisse d’un supermarché où le gosse était particulièrement odieux avec la caissière, le deuxième de la file se mettait alors, au nom de cette même liberté,  à être désagréable avec la mère, et il en naissait un conflit. Le troisième de la file qui, ayant été éduqué sans liberté en connaissait tout le prix, donnait, sans discours mais par un petit geste tout simple, raison au deuxième.

 

L'excès de liberté ou anarchie conduit au despotisme, parce que la majorité silencieuse ne supporte plus le désordre engendré par ceux qu ne savent pas se limiter. Mais le despotisme de ceux qui abusent de leur pouvoir devient à son tour insupportable à la majorité qui reprend sa liberté, par un moyen ou un autre.

 

Il s'agit d'un cycle permanent, et tout dépend du moment de l'Histoire où on se trouve. Bien sûr, il y en a qui sont plus significatifs que d'autres, par exemple la Révolution française, mais tout le monde, suivant son âge, son vécu ou sa position n’a pas le même point de vue. Pour moi, par exemple, nous sommes dans une période de répression, ou, sous différents prétextes (celui du terrorisme par exemple), on est en train de grignoter les libertés de tout le monde.

Mais peut-être que toi tu as une opinion différente. Laquelle?


 
weinmann
04-11-03 à 15:28

Re: Re:

Si on se cantonne au principe de Bakounine et de Proudhon, l'anarchie enfante l'égalité... L'ennui, c'est que l'anarchie est maintenant mangée à toutes les sauces et que certains anarchistes morts pour leur cause doivent se retourner dans leur tombe... Et puis Balzac, outre le fait d'être un génie de la littérature, était quand même un drôle de coco... On pourrait le considérer comme le premier fachiste de l'Histoire... Du moins, lorsqu'on lit certaines de ses bios ou qu'on étudie le personnage, comme j'ai eu la chance de le faire pendant mes études. Bon, fachiste est peut-être exagéré... De toute manière, est-ce bien important?