Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

« Dolorès Claiborne », de Taylor Hackford (1995)
--> (1995)

Sur une petite île de l’état du Maine, Dolorès Claiborne (Kathy Bates) est surprise en train de brandir un rouleau à pâtisserie au-dessus du corps sans vie de Vera Donovan, la vieille dame dont elle s’occupe depuis de nombreuses années, et elle est accusée de l'avoir tuée, plus ou moins parce que dix-huit ans plus tôt, un jour d’éclipse totale, son mari, Joe St.-George, un homme violent, est mort dans des circonstances mystérieuses.

Aujourd'hui comme autrefois, c'est le détective John Mackey (Chritopher Plummber), qui mène l'enquête, persuadé que Dolorès est coupable, et désireux de réparer finalement l'unique échec de sa carièrre qui l'a obligé, faute preuve, à classer la première affaire comme mort accidentelle.

La fille de Dolorès, Selena St.-Georges (Jennifer Jason Leigh), journaliste à New York au caractère manifestement perturbé et qui reproche à sa mère la mort de son père, revient après 15 ans de silence pour lui apporter son soutient mais aussi ses ressentiments. Il s’en suit une relation mère-fille houleuse mais tellement vraie, entrecoupée par un grand nombre de flash-backs, un aller et retour continuel entre un passé coloré, douteux, violent et un présent terne et froid mais conscient. Les choses sont-elles telles qu’elles en ont l’air, ou bien y a-t-il quelque chose derrière ? Après des années de mensonge et afin de ne pas perdre définitivement sa fille, Dolorès Claiborne affronte finalement la vérité.

 

J’ai vu deux fois cet excellent film de Taylor Hackford basé (avec quelques trahisons) sur le roman homonyme de Stephen King. Il m’a vraiment plu, peut-être aussi grâce au grand talent des deux protagonistes, Kathy Bates et Jennifer Jason Leigh. Alors, j’ai fait le tour des commentaires sur le web : une vraie déception, une banalité homogène, des avis insipides, des considérations sans queue ni tête, une simple explication de texte alors qu'il s'agit d'un film fort. D’aucuns racontent le film comme s’ils ne l’avaient pas vu, et personne n’ose écrire ce qu’il en pense. En effet, car le sujet est brûlant.

 

Et bien moi j’ai aimé ce monde de femmes confrontées à une réalité encore trop actuelle. Un monde où l’homme, sûr de son droit, règne encore en maître à qui tout est permis (l’adultère, l’inceste, la violence et le vol), et le monde des femmes qui se défend avec les moyens du bord, une complicité innée et du génie… un brin coupable.

Si vous aimez les films policiers.... Il vous tient en haleine, car chaque minute a son importance.

Mots-clefs :
,

Ecrit par ImpasseSud, le Mardi 6 Janvier 2004, 16:42 dans la rubrique "J'ai vu".