Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Gaza, un premier pas douloureux... Y aura-t-il une suite ?

Je ne sais pas si parmi ceux qui sont favorables à la création et à l’indépendance de la Palestine, il y a des gens qui se réjouissent en regardant les vidéos que nous proposent nos JT ces jours-ci, mais moi, je ne peux pas m’empêcher d’être bouleversée. Je n’y vois, une fois encore, qu’une image de douleur, de douleur vraie, en provenance de cette terre contestée qu’autrefois on appelait Palestine, qui a pris ensuite le nom d’Israël, mais pour laquelle, et même si partiellement, l’ONU requiert un retour à l’ancien nom depuis 38 ans. Le désespoir et la colère sont réels car on contraint (contre une forte indemnité, ne l'oublions pas) les colons à quitter les maisons où ils ont vécu durant des décennies, comme dans une forteresse en première ligne, entourés par des militaires et du fil de fer barbelé, mais aussi par la haine de ceux qui habitent autour d’eux. Cela servirait-il à quelque chose de dire que c’est bien fait pour eux, qu’ils n’avaient qu’à pas y aller et que, de toute façon, ils auraient dû essayer d’établir un rapport avec ceux qu’on avait chassés pour qu’ils puissent prendre leur place ?  

 

Tout ce qu’on peut penser, face une énorme opération médiatique qui montre les larmes de cet abandon, c’est qu’elle n’a jamais montré de si près (ou pas montré du tout) les larmes qui ont coulé en 1948, avec l’expulsion systématique des Palestiniens de leurs maisons et de leur camps (Ilan Pappe, un historien israélien courageux, avoue n’avoir découvert la « nakbah » (la « catastrophe »), comme l’ont appelés les victimes, seulement bien plus tard, au cours de sa vie de chercheur, tant était épais le voile dont on l’avait recouverte) ; ni celles qui ont suivi les occupations de 1967 et de 1973 ; ni les plus récentes, par dizaines de milliers, faites par représailles, pour laisser la place aux pionniers israéliens et pour construire le mur.

 

Aujourd’hui ce qui est bouleversant, c’est le désespoir de ces hommes et de ces femmes qui ont réussi, grâce à leur travail et à leur courage, à rendre fertile des terres arides, sablonneuses, à y créer des serres et des plantations d’agrumes, à y construire leurs propres maisons entourées de jardinets luxuriants; ce qui est bouleversant, c’est la douleur des familles israéliennes qui doivent quitter les lieux où elles vivent depuis des décennies. D’antiques images de pogrom vous reviennent à l’esprit, mais qui, cette fois-ci, arrivent de ceux qu'ils croyaient leurs frères.  Mais peut-on, pour autant, oublier les larmes qui coulent sur les visages de ceux qui sont contraints à vivre dans des camps de réfugiés depuis plus de cinquante ans ?

 

Il faut, une fois encore, approfondir la question. Que penser de ceux qui ont conduit les colons au drame de la situation actuelle, en les incitant à s’installer sur des terres dont ils ne pourraient jamais obtenir la concession, qui leur ont donné cette illusion et les ont même incités à la haine envers les Palestiniens ; qui les ont utilisés pour tenter, à travers le fait accompli, de consolider et de faire reconnaître le Grand Israël ? Ariel Sharon en premier, qui de cette hypothèse politique, a été le partisan le plus tenace.

 

Aujourd’hui, Sharon a décidé le retrait d’un petit nombre de colons, ceux de Gaza. Cela signifie que la mobilisation internationale n’est pas inutile et qu’elle a induit le gouvernement israélien à une plus grande prudence. C’est également une petite victoire des Palestiniens et de tous ceux qui croient que la question palestinienne ne peut pas se résoudre par la force. Mais cet effort aura-t-il une suite ? Car quand on regarde la carte de la bande de Gaza, on se rend compte qu’elle est vraiment très mince, mais aussi très éloignée de la Cisjordanie, et que « libérer » Gaza des colons israéliens n’a un sens que si on est décidé à rompre son isolement.

 

Mots-clefs : ,

Ecrit par ImpasseSud, le Vendredi 19 Août 2005, 13:46 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires et Mises à jour :

roccoco
19-08-05 à 15:10

Je ne peux pas m'empècher de penser que :

- on ne fait que rendre aux Palestiniens ce qui appartient aux Palestiniens .Car n'oublions pas qu'eux ont été expulsés de leur terre durant presque 40 ans

- je suis entièrement d'accord avec toi sur l'énorme responsabilité des dirigeants israeliens dans cette affaire , qui jusqu'à il y a peu encourageait de nouvelles colonisations ici ou en Cisjordanie (d'ailleurs pour la Cisjordanie , c'est loin d'être fini , car de nouvelles colonies s'y installent sous la bénédiction de Sharon)

- les colonies sont manipulées par des ultra religieux extrémistes qui , bien loin de leur religion pronent la violence .

Pour toutes ces raisons , je n'arrive pas à être vraiment ému et pourtant je peux comprendre le désarroi de ces familles .


 
miss lulu
19-08-05 à 15:49

ce que je trouve le plus interessant, dans cette histoire, c'est que ce sont des soldats israeliens qui font l'evacuation d'israeliens... je les admire, ca ne doit pas etre facile d'aller ainsi contre son propre peuple.

il y a un film tres interessant a voir en ce moment, que j'ai vu recemment, qui s'appelle Promises (http://www.filmcritic.com/misc/emporium.nsf/0/e7c2045c933ca46588256b800061517d?OpenDocument) et qui est vraiment bien fait, parce qu'on voit tres bien ces fameuses colonies et aussi les camps de refugiés palestiniens... et on voit la vie de tous les jours de ces deux groupes... a voir absolument, vraiment interessant!

 
ImpasseSud
19-08-05 à 16:21

Re:

Rococo : bien que ce soit exclusivement l'affaire des Palestiniens, je me demande quand même ce qu'ils vont faire de ces terres, comment ils vont les utiliser.  J'ai entendu parler un minstre palestinien à ce sujet. Il n'y a encore aucun projet précis, à part une vague idée de grands immeubles. Bien sûr les gens de Gaza ont un grand besoin de logments, mais je me posais la question de savoir qui s'attribuera les rives de cette côte splendide ? Je me disais aussi qu'il est désolant que les Israéliens laissent la terre brûlée derrière eux. Mais que ferais-je à leur place?

Merci Lulu, je tâcherai de ne pas manquer ce film. As-tu vu le film d'Oliver Stone, Persona non grata? J'ai déjà vu des tas de reportages et documentaires à ce sujet, et le fossé qui existe entre les colons et les camps palestiniens est carrément honteux..... Encore que la vie des Isréliens pauvres se rapproche bien de celle des Palestiniens.


 
roccoco
19-08-05 à 23:34

Re: Re:

Les Palestiniens ne sont pas plus bètes que les Israeliens . Si tu leur donnes des moyens financiers et que Israel ne bombarde pas toutes les semaines leurs infrastructures, les Palestiniens sauront quoi faire de ces terres .

Tout cela est tout de même bien compliqué malheureusement , et je me demande combien de temps (si un jour cela est possible) il faudra pour que ces 2 peuples vivent en paix .


 
ImpasseSud
20-08-05 à 16:08

Re: Re: Re:

Roccoco, crois-tu que je t'aurais fait part de mes doutes si j'avais imaginé un seul instant que tu me fournirais une réponse pareille ? ;-)

 

Ici, il ne s'agit pas d'intelligence, mais de la convoitise des riches et des multinationales qui profitent toujours des destructions ou des catastrophes pour s'approprier, en premier, des endroits intéressants. C'est exactement ce qui est en train de se produire en Thaïlande sur les terres détruites par le tsunami. Les pêcheurs qui y habitaient depuis toujours étant pour la plupart dans l'impossibilité de prouver qu'ils sont propriétaires des terres sur lesquelles ils vivaient avant la catastrophe, la gouvernement a donné la préférence aux multinationales qui veulent construire des complexes hôteliers, sans aucun doute plus "rentables". Et tu peux être sûr que ceux qui ont mis les yeux sur les terres que laissent les colons sont déjà nombreux. Tout dépendra de l'honnêteté et de l'absence de corruption au sein du gouvernement palestinien. Et crois-moi la corruption n'a ni nationalité ni religion.... Et n'abordons surtout pas les chapitres des luttes intestines et de la soif du pouvoir.
Un article pas mal du tout : A Gaza, l'Autorité palestinienne et le Hamas se préparent aux défis de l'après-«libération»


 
Nicole
20-08-05 à 22:18

Re: Re: Re: Re:

Seulement 1 question :

Sharon n'est-il pas en train d'évacuer Gaza pour des raisons stratégiques ?

Pendant ce temps, de nouvelles colonies sont favorisées en Cisjordanie. Plus facile à défendre...

En tant qu'athée, toutes ces guerres au nom de Dieu me semblent tellement absurdes.


 
ImpasseSud
21-08-05 à 14:37

Re: Re: Re: Re: Re:

Nicole, je ne sais pas quoi répondre à ta question. La seule chose que je sais, c'est que Sharon a pris cette décision contre l'avis de son parti, qui lui, appuie les colons. Mais au fond, peu importe le pourquoi de ce premier pas. L'important, c'est qu'il soit suivi par un second pas. En Cisjordanie, je crains cependant que ce soit beaucoup plus difficile et que les colons, effrayés et encore plus motivés par le précédent de l'évacuation de Gaza, ne soient beaucoup moins.... conciliants.


 
PierreDesiles
23-08-05 à 11:31

C'est quand même un comble de voir ,qu'au 21ème siècle, on se bat encore pour de la terre!

Ces mêmes juifs et palestiniens qu'on retrouve partout ailleurs dans le monde, sans confrontation de la sorte, dans les universités, les concerts, les marchés, dans les rues, les transports etc...là où règnent une certaine tolérence à vivre en citoyenneté. Même s'ils ne se fréquentent pas, on peut voir toutes les communautés se croiser dans la rue, sans pour autant qu'il y ait un affrontement. Alors pourquoi là-bas et pour qui ??? Si c'est pour Dieu, alors montrez l'exemple de fraternité, puisque la Bible ou le Coran appèle à l'unité, et que nous sommes tous frères et soeurs!

Sharon a sûrement un autre plan dans la tête pour agir de la sorte, ou est-il influencé par les avertissements et les écrits de Michael Drosnin "codes de la Bible" dont j'avais évoqué en 2003 quelques passages?. Lui qui n'hésitait pas à envoyer ses chars dans les camps de réfugiés palestiniens, et surtout le massacre de  Shabra et Shatila, s'appitoie maintenant sur l'exode forcé de son peuple par l'armée sous ses ordres. Lui qui continue a faire ériger ce mur de la honte, qui n'existe nulle part ailleurs!. Que nous réserve t-il comme surprise encore?

Pour info: Chronologie de l'occupation Israëlienne

 Palestine: cent ans de colonisation sioniste!

L'avenir nous dira ce qu'il en est des feuilles de routes de Sharon et de Bush !

En tout cas je suis d'accord ton analyse ImpasseSud et avec les posts suivants, c'est toujours le peuple qui subit les décisions prises en haut lieu, quelque soit le pays !


 
ImpasseSud
23-08-05 à 14:50

Re:

Pierre, ton commentaire est un peu effrayant... Ne vaut-il pas mieux essayer de jouer à l'optimisme et espérer qu'il en sortira quelque chose de bon ?

 
PierreDesiles
23-08-05 à 16:26

Désolé ImpasseSud, c'est la réalité qui rattrape la fiction dans beaucoup de cas. Veux-tu que je change quelque chose à mon post?

J'aimerai, tout comme toi dans bon nombre de tes posts, espérer fortement me tromper d'analyse...Mais Sharon (et Bush) ont déjà un passé bien pesant qu'on ne peut éffacer! Il y a toujours une arrière pensée qui...

J'ai posté x fois mon optimisme sincère dans le devenir des hommes sur cette Terre, mais j'avoue souvent être perplexe, et le mot est faible, sur l'aptitude de certains dirigeants à préparer un avenir paisible à nos enfants. Et ce n'est pas notre éducation rangée qui les protégera des débordements. Encre une fois, je pèse mes mots...

Malgré tout, je souhaite sincèrement que ces deux peuples se réconcilient au plus vite pour montrer qu'on peut faire aussi la paix, même après des générations sacrifiées inutilement à la guerre!


 
ImpasseSud
23-08-05 à 17:00

Re:

Pierer, je ne vois pas pourquoi tu devrais changer ton post. Malheureusement, (même si les prophéties me laissent toujours sceptiques) je me retrouve dans toutes tes craintes, et, dans le fond de mes pensées il ne reste plus beaucoup d'optimisme.
Vu que, pour l'instant, je n'arrive pas bien à voir quelle est la seconde fin de Sharon, j'essaie de "jouer à l'optimisme" comme je l'écrivais plus haut. Il est un fait cependant, c'est que Condolezza Rice aurait dit que l'évacuation de Gaza n'est pas suffisante. Est-ce que l'évacuation va s'arrêter aux quatre colonies qu'on est en train d'évacuer en Cisjordanie ?

 
PierreDesiles
23-08-05 à 18:18

Re: Re:

Je crois que cette évacation est programmée dans l'optique d'un  recentrage d'Israël, pour mieux résister à l'effort des palestiniens de récupération des terres occupées en Cisjordanie.

Pour info: J'ai trouvé une réflexion détaillée sur ce sujet, écrite par  le  Dr Mahmoud Muharib du 12 août 2005  Le plan de désengagement, arrière plan et conséquences vue côté palestinien qui donne une idée assez précise et objective du plan Sharon.

Allez...je veux être optimiste et croire encore aux miracles !


 
ImpasseSud
23-08-05 à 19:15

Re: Re: Re:

J'ai lu ton lien : effectivement, cette seconde fin non déclarée est tout à fait plausible et semble plus conforme au personnage de Sharon... :(

 
sarah-k
29-08-05 à 15:24

Shalom

Bien sûr, on voudrait être optimiste .....

Je n'arrive pas à partager le chagrin des colons......
Le rêve du grand Israël n'est qu'un rêve, ce grand Israël n'existe pas et il n'existera jamais.
Il leur faut maintenant porter le deuil de ce qui n'a jamais existé........le chagrin doit être grand pour eux.
Amos OZ, écrivain israélien a retracé dans "Une histoire d'amour et de ténèbres" à travers l'histoire de ses parents la construction de l'état d'Israël, je suis en train de le lire, c'est un beau livre.
Il y a un article de lui aujourd'hui dans libé

 
ImpasseSud
29-08-05 à 17:57

Re: Shalom

Sarah! Quelle bonne surprise, te voilà finalement de retour!

Tu as raison, j'aime la façon dont Amos OZ présente la question. De prime abord, ce conflit interne israélien entre religion et Etat n'est pas évident. En attendant, malgré l'évacuation des 4 colonies cisjordaniennes, le nombre des colons en Cisjordanie continue à augmenter, 5 Palestiniens tués il y a quelques jours, un atttentat kamikaze éventé de justesse, .... tout cela est désolant : va-t-on recommencer ? Je me demande souvent pourquoi les Israéliens laïques, de bon sens, n'arrivent pas à se faire entendre. 


 
sarah-k
07-09-05 à 14:43

Shalom

Excuse-moi pour le retard de ma réponse.
Parce qu'ils ne sont pas assez nombreux , je pense qu'il faut beaucoup de lucidité pour ne pas s'être laissé embarquer dans un rêve impossible.
Ce rêve est très profondément ancré dans l'imaginaire collectif , ils doivent renoncer à cela pour une tentative de paix, je pense que le chemin du renoncement sera long.
j'aime beaucoup un écrivain israélien qui s'appelle david Grossman, il est né en 1954.....Pleurer

 
ImpasseSud
04-10-06 à 15:45

GAZA aujourd'hui, 4 octobre 2006, ... UN AN APRES !

Lire cet article dans Le Monde : Gaza descend aux enfers. Une situation toujours plus dramatique qui semble ne plus intéresser personne.
Lire également cette belle réflexion en provenance d'Israël : Le Mal : ne pas le voir, ne pas l’entendre, ne pas en parler