Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il fallait s’y attendre !

Ce n'est pas que je m'attendais à des changements radicaux si Kerry avait été élu, mais ce que je sais, c'est que le ciel va continuer à être bien sombre… jusqu'en 2008. D’autant plus maintenant que les bigots et les Machiavel ont reçu le meilleur des blancs-seings, légitimant tous les abus commis depuis quatre ans. Mais il fallait s’y attendre.

 

Je dois avouer que je n’ai pas vraiment suivi la campagne électorale des USA. D’une part parce que le genre de politique du monde actuel a sabordé une bonne partie des espoirs, et d'autre part parce que je suis absolument incapable de supporter ces discours et ces tête-à-tête exécrables, faits de promesses de capitaines opportunistes, de mensonges, d'insultes déguisées et de coups bas.

 

Durant cette période préélectorale, je n’ai pas lu non plus ce qu’en disait la presse française trop anti-Bush, mais par contre j’ai suivi de près la presse italienne, américanophile inconditionnelle depuis la libération de l'Italie en 1944, pays où tout le monde est encore persuadé que la dette morale contractée envers les USA avec le Plan Marshall n’est pas encore éteinte.


La presse de droite, c’est évident, était en faveur de l’ « amico Bush » qui n’avait fait que des "bonnes oeuvres". Mais celle de gauche, celle de l’opposition, celle des pacifistes…. et bien elle répétait, jour après jour, que Kerry allait perdre. Elle en était sûre. Pourquoi ?

D'après La Stampa, parce que John Kerry est sans autre un notable de la politique, mais il a un très grave défaut pour ceux qui veulent monter sur la scène : il manque de charisme. Dès le premier jour il est apparu comme un « perdant de qualité ». Et s’il est vrai que les élections américaines sont un référendum pour le président en charge et non pas pour son adversaire, déloger le locataire de la Maison Blanche après un seul mandat est une entreprise qui n’a réussi qu’à Reagan et à Clinton, personnages plein de charmes et en mesure de transmettre une image de l’avenir. Au lieu de cela, Kerry a fait le plein des voix négatives, dont l’unique but était de se débarrasser de Bush. Les voix qui lui ont manqués, à cause de son snobisme bostonien, ce sont celles de l’espoir. Les pauvres de toutes les couleurs auraient voulu quelqu’un qui ait été pauvre, au moins quand il était jeune, comme Clinton. Et la classe moyenne pleine de dettes et de peurs aurait préféré avoir un président tel que son vice-président, Edwards, au sourire d’acier d’une fausse bonté, mais en même temps, à l’apogée d’une carrière de défenseur civique qui le rendait plus crédible à ses yeux.
 

Le fait que, dans une période historique aussi délicate, les Démocrates aient choisi un homme de métier plutôt qu’un soigneur d’âme, démontre les limites d’un mécanisme de sélection où le système établi prévaut même sur les propres intérêts électoraux.

 

Mots-clefs : ,

Ecrit par ImpasseSud, le Jeudi 4 Novembre 2004, 18:17 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires et Mises à jour :

PierreDesiles
06-11-04 à 13:44

Où va l'amérique?

Comme d'habitude, je partage tes idées sur la décmocratie et l'espoir perdu d'un changement annoncé....

C'est vrai que Edwards semblait plus crédible que Kerry, mais peut-on se fier aux apparences? Personnellement, j'aurai aimé voir Hillary Clinton élue à la place de Bush, ce qui aurait été digne d'une grande nation comme les USA, mais pouvait-elle se présenter? Je souhaite qu'elle se présente dans quatre ans...Je voyais en elle un peu de Lady Dy, mais c'est très personnel.

Pour ce qui est de la campagne à coup de millions de $$, perso. je ne vois pas en quoi cela change quoi que ce soit sur quelqu'un de sensé, et comment on peut inverser une courbe; les gens sont-ils tous des moutons de panurge? Le plus surprenant, c'est la boîte de Pandor Ben Laden sortie à quelques jours du scrutin lien servant à effrayer les indécis pour se ranger derrière leur chef de guerre en place. Les américains sont-ils majoritairement naïfs? Bush a maintenant tous les pouvoirs aux diverses assemblées sénat, congrés etc et élu avec une avance confortable de plus de trois millions de voix.

Qu'en aurait-il été, si cela était au scrutin direct au lieu de leur cuisine insoluble de plusieurs cases à cocher(mariage des homosexuels, avortement etc) pour élire des grands électeurs qui eux seuls ont le droit d'élire leur président??? N'était-il pas plus facile d'avoir deux bulletins (1 Kerry et 1 Bush)pour choisir?  Je préfère de loin le système adopté par l'ensemble des nations du monde avec des urnes et non des machines multiples et archaïques, sources d'erreurs et de manipulations!

 


 
ImpasseSud
06-11-04 à 14:49

Où allons-nous ?

Tout comme toi je n'aime pas beaucoup la porte ouverte aux magouilles du système de vote américain, mais on sait bien que tous ceux qui sont au pouvoir s'empressent, dès que de nouvelles élections approchent, de modifier le sytème en cours pour qu'il joue en leur faveur.

Merci pour ton lien.
En plus de l'emprise de la terreur, cependant, je crois que la campagne de Bush a revêtu la couleur de la mobilisation nécessaire pour lutter contre une "guerre de religion contre les Chrétiens". En fait il a réussi à réveiller le sens civique (et peut-être un fond d'intégrisme) chez le grand nombre d'évangélistes qui n'avaient pas été voter en 2000.

En fait, "la guerre de religion" est le dernier slogan à la mode en Occident. Et il ne s'agit pas d'une guerre contre l'Islam, mais d'une guerre contre la laïcité. En France, pays laïque par tradition, la chose n'est peut-être pas très bien perçue de ce point de vue-là. En Italie, pays profondément catholique dans les traditions, on n'a pas hésité à présenter l'absence de référence chrétienne dans la nouvelle Constitution Européenne et le rejet de Buttiglione à Bruxelles, comme une véritable "persécution" contre les Chrétiens. Buttiglione a même annoncé qu'il va fonder son propre partie pour que "les Chrétiens aient finalement le droit de s'exprimer"!!!!!!! Il hurle même à l'Inquisition... à l'envers bien entendu.
Dans les journaux à scandale, les soubrettes de la télévion posent à moitié nues, mais annoncent en même temps que tous les soirs, après le travail, elles se réunissent pour prier la Madonne. etc... 

La bigoterie fait désormais tendance, et la Croisade annoncée par Bush au lendemain du 11 septembre a finalement porté ses fruits.


 
PierreDesiles
06-11-04 à 17:12

Re: Où allons-nous ?

""La bigoterie fait désormais tendance, et la Croisade annoncée par Bush au lendemain du 11 septembre a finalement porté ses fruits.""

Fruits croqués à pleines dents par les extrémistes de tous poils, qui voient là arriver de l'eau à leurs moulins pour lancer leurs campagnes anti-tout, pourvu qu'on parle d'eux et que cela fasse recette!

Aujourd'hui, c'est la religion, demain c'est la pénurie de pétrole et bientôt la guerre pour l'eau! L'avenir parait bien sombre, ImpasseSud, et j'ai l'impression que tout s'accélère et qu'il n'est plus un endroit au monde où échapper à la folie humaine, sauf en plongeant la tête dans le sable comme le font si bien les autruches.

Après tout...


 
ImpasseSud
06-11-04 à 18:04

Re: Re: Où allons-nous ?

Pierre, ton point de vue rejoint tout à fait le mien... et moi aussi, j'ai de plus en plus envie de me mettre la tête dans le sable. Après tout.... comme tu le dis si bien....

 
ImpasseSud
07-11-04 à 11:30

17 bonnes raisons pour ne pas perdre tout espoir après la victoire de Bush

17 Reasons Not to Slit Your Wrists...by Michael Moore

Version italienne :  Su con la vita! Michael Moore propone 17 motivi per non disperare dopo la vittoria di Bush

 

Quand, finalement(!), ce texte sera publié en français, j'ajouterai le lien....

 

Mais pourquoi  la presse française est-elle aussi nombriliste????!!!!!! En ce qui concerne l'information internationale, elle y arrive toujours.... mais plusieurs jours après tout le monde!!!!!!

Voir à ce propos ce billet explicite de Racontard... Et, croyez-moi, il n'y a rien d'exagéré et ce n'est pas seulement la presse provinciale qui coince, mais aussi les grands quotidiens.... Voilà deux ans que je le constate jour après jour....


 
Incognito
11-01-05 à 19:42

Lien croisé

best off actualite du site buzler.com guide : " Il fallait s y attendre ! "

 
Incognito
22-01-05 à 12:24

Lien croisé

éclectique - 74 Rencontre avec la vie : " Il se trouve qu'avant on mourait dans l'anonymat, maintenant on nous sert les morts à l'heure du dîner et parfois en direct comme un mauvais reality show! ""me battre, ou plonger la tête dans le sable,"" je pensais que tu avais lu l'article d'ImpasseSud "Il fallait s’y attendre ! " où on se posait la même question. En Inde, oui, j'ai vu la pauvreté, oui j'ai ressenti le même désarroi que toi face à la misère,oui j'étais révolté, oui j'ai eut les larmes aux yeux par un sentiment d'impuissance, face aux opprimés de toutes sortes, mais je voulais croire à un monde m"