Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Information, langues vivantes, planète Terre et Parlement Européen.

Je suis très curieuse de nature et j’aime savoir ce qui se passe autour de moi, pas seulement dans mon quartier, ma ville ou mon pays, mais dans le monde. Et, il faut le reconnaître, aujourd’hui la télévision, ou plus précisément les chaînes nationales, ne sont bien souvent qu’un lieu de propagande et d’abrutissement. Alors je me rabats sur la presse écrite. Désormais, tous les grands quotidiens mondiaux ont une édition « on-line » qu’il est facile de consulter gratuitement. Suivant son orientation politique, l’information peut être dirigée, tendancieuse, mais on peut également consulter celle de l’opposition, ou, quand elle est censurée, la presse des voisins. En plus, il y a les blogs, et grâce à eux, on entre chez les gens, dans le cœur des problèmes, on a un accès direct à des faits et des opinions, on apprend des détails qu’aucun journal ou documentaire ne vous révélera. Désormais, ma liste de favoris déborde des sources les plus disparates, un peu comme celle du Courrier International. Et beaucoup de journaux ont une édition en anglais…

 

C’est comme cela que je suis souvent en possession d’informations, même anodines, qui, sauf pour les gens de mon espèce, franchissent rarement les frontières. Mais quand, autour de moi, je raconte ce que j’ai lu, il arrive qu’on me pose la question : « Mais dans quels journaux l’as-tu lu ? Ceux du pouvoir ou ceux de l’opposition ? » , je réponds bien souvent que c’est dans ceux qui sont à l’opposition. « Ah, Alors… » s’exclame-t-on d’un air entendu. Ce à quoi je réplique : « Vous ne voudriez quand même pas que j’aille croire qu’en Tchétchénie tout va bien quand l’ensemble de la presse dit le contraire et quand des journalistes et des médecins y ont laissé leur vie, etc…. Si les médias du pouvoir n’informent pas ou font de la désinformation, il faut bien que j’aille voir ailleurs… » Il y a des jours où le Parlement Européen (1- 2) me plaît beaucoup.

 

« Tout le monde devrait savoir trois langues », écrit quelque part Amin Maalouf dans « Les identités meurtrières » : « la sienne, l’anglais et une troisième langue ». Croyez-moi, c’est essentiel si on veut savoir dans quel monde on vit, ne pas rester confiné aux idées nationales, à la cuisine nationale (que, cependant, je suis loin de renier !!!), aux critères de valeurs nationaux, si on veut avoir la possibilité d’élargir ses horizons et créer des liens. Aujourd’hui notre planète n’est qu’un mouchoir de poche. On finit même pas s’enrhumer quand quelqu’un éternue à des milliers de kilomètres.

 

Il me revient à l'esprit un proverbe italien « Tutto il mondo è paese » (les hommes sont partout les mêmes). Si on y réfléchit bien, c’est vrai. Où qu’on aille, les mères aiment leurs enfants, les gens, grands et petits, tiennent à leur famille, à leurs racines, à leurs traditions et au lieu où ils sont nés ; l’amour et l’amitié rendent heureux ou malheureux ; la faim, la misère, la douleur, la violence sont insupportables ; la débauche est source de problèmes physiques et moraux, la maladie afflige et dénature, l’oppression étouffe et la censure bâillonne, la guerre tue, l’insulte blesse, la richesse corrompt et la pauvreté avilit, l’envie pourrit, la bonté ouvre les portes et soulage, etc….


Ce qui change, d’un pays à l’autre, c’est la manière d’exprimer tout cela…  Dès qu’on le comprend, les barrières sont déjà beaucoup moins hautes. Quand je rencontre des gens qui parlent six, sept langues ou parfois plus, je meurs d’envie. Nous n’avons qu’une seule vie et qu’une seule planète, et il faudrait encore qu’on passe à côté ?

Mots-clefs : , ,

Ecrit par ImpasseSud, le Vendredi 21 Novembre 2003, 15:23 dans la rubrique "Actualité".
Repondre a cet article

Commentaires et Mises à jour :