Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Les mamies veulent partir faire la guerre en Iraq

Tucson, devant le centre de recrutement« Tant qu’elles chantaient tous les mercredis, sur le trottoir devant le centre de recrutement, on les supportait. Mais le mercredi 13 juillet, du point de vue des militaires, elles ont exagéré. Au lieu de rester dans la rue, cette fois-ci elles ont décidé d’entrer. Continuant à chanter leurs chansons pacifistes, elles ont demandé à être engagées dans l’armée et à être envoyées en Iraq. Les recruteurs de Tucson (Arizona) ont perdu patience et appelé la police. Le résultat, c'est que cinq d’entre elles ont été arrêtées pour violation de la propriété privée. Et maintenant, elles devront comparaître devant le juge d’ici quelques semaines.

 

L’histoire classique d’une prise de bec entre pacifistes et recruteurs de l’armée ? Peut-être si les manifestantes n’avaient pas entre 55 et 81 ans. Les mamies en colère, ce sont les fameuses « raging grannies », qui font partie du Women’s International League for Peace and Freedom. D’un âge certain, mais pas moins combatives pour autant! Des groupes de ce genre – le premier en Virginie en 1987 -, sont nés ces dernières années dans des dizaines de villes des Etats-Unis. Les « mamies » endossent des vêtements très voyants, comme pour défier les stéréotypes. Et celles de Tucson sont loin de plaisanter : « Nous sommes entrées dans le centre en disant que nous voulions nous engager afin que nos petits-enfants puissent rentrer à la maison, mais on ne nous a pas prises sur le sérieux », dit Pat Birnie, 75 ans, la leader du groupe. « Au lieu de nous écouter, on a appelé la police », ajoute Betty Schnoeder, 74 ans. « On avait le devoir de nous dire quelles sont les qualités requises, mais on a refusé de nous parler. On avait le devoir de nous dire que nous étions trop vieilles. »

 

Après avoir lu une proclamation de paix, les mamies sont sorties de la station de recrutement. Mais c’est à ce moment-là que la police appelée par les militaires est arrivée. Les agents ont demandé aux recruteurs de désigner les « intruses ». C’est ainsi que cinq d’entre elles ont été arrêtées. D'après Pat Birnie, il s’agit d’une « réaction excessive », car ces femmes avaient réellement l’intention de s’engager : « Nous, nous avons déjà assez vécu, alors que des milliers de jeunes meurent en Iraq ou rentrent à la maison traumatisés ». Fin juillet, face au juge, les femmes se sont déclarées innocentes dans l’espoir qu’on laisserait tomber les accusations. Mais non, le processus suit son cour. L’audience préliminaire est fixée pour le 19 août, et nos mamies pourraient passer en jugement.

 

La polémique

Le sergent Nancy Hutchinson, porte-parole des centres de recrutement de l’Arizona, ne voit pas d’un bon œil les raging grannies, et pense que leurs protestations devraient se faire sous d’autres formes, en contactant leurs représentants au Congrès au lieu d’importuner les recruteurs. « Elles devraient diriger leurs frustrations vers les personnes qui ont le pouvoir de changer les choses », dit elle. « Ce ne sont pas les recruteurs qui font les choix politiques et ils ne peuvent pas les changer. Ils ont un travail à faire et ils exécutent des ordres ». Les mamies ne démordent pas cependant, et il n’est pas exclu qu’elles contactent directement le Pentagone pour voir si on ne peut pas les envoyer en Iraq, éventuellement sans passer par la prison. »

Alexandro Ursic, « In carcere per la patria », Peacereporter, traduction de l’italien ImpasseSud

 

 

Vous arrivez à maginer nos mamies à la guerre ? Cette histoire me rappelle celle des vieilles dames australiennes. Alors ? Devraient-elles vraiment s’y prendre autrement ? En contactant, suivant le conseil du sergent, leurs représentants au Congrès qui approuvent continuellement de nouveaux financements à la guerre contre l’Iraq ? Ou alors en manifestant en sourdine à la maison autour d’une tasse de thé tout en évoquant la peur de leur petit-fils/petite-fille, en mijotant le bon petit plat qu'il aime tant sur le coin du feu, en chantant des berceuses à leurs arrières petits-enfants dont le père ou la mère est absent, en tricotant des chaussettes avec une inscription au jacquard NO WAR ? Tout cela, ce n'est pas mal non plus, mais j’adore ces histoires qui semblent un peu folles, celles des grand-mères qui, les mains libres désormais, emploient leur temps et leurs vieux jours à combattre avec courage des batailles qui en valent la peine, à essayer d’améliorer le monde avant de le quitter. J’éprouve toujours une tendresse toute spéciale pour elles, et une grande admiration pour leurs ressources d’ingéniosité, pour leur enthousiasme, pour les rires et le sens de l'humour qu'elles savent conserver au sein de leurs colères. Alors à suivre en tout cas, après le 19 août.

 

Mots-clefs : , , , , ,

Ecrit par ImpasseSud, le Jeudi 11 Août 2005, 13:44 dans la rubrique "Actualité".

Commentaires et Mises à jour :

alice
11-08-05 à 18:00

Tes deux derniers billets me ramènent au début de cette semaine où nous nous sommes rendus au Mémorial de Caen. Les films et les documents que nous avons vus nous ont bouleversés, nous sommes sortis assommés et en larmes, parents et enfants, choqués mais convaincus qu'il est nécessaire de savoir pour avancer. Je pensais connaitre un peu cette période de l'Histoire mais une piqûre de rappel est indispensable: qu'avons-nous fait et que faisons-nous chaque jour pour que l'énergie développée par l'espèce humaine le soit dans un sens constructif et non le plus souvent dans le sens de la domination de l'autre et de la destruction?

 
ImpasseSud
11-08-05 à 18:34

Re:

> "convaincus qu'il est nécessaire de savoir pour avancer" : je suis tout à fait d'accord. Le gros problème, c'est que la mémoire n'est pas fiable, elle fait des choix. Sans un souvenir de souffrance personnel, sur soi-même ou sur ses proches, on oublie très vite et bien volontiers ce qui est honteux, gênant.
L'ambivalence de l'homme est irrémédiablement à double tranchant, tout comme deux êtres qui, face à une même situation, en tirent deux partis différents, ou de ceux qui, de par leur influence, leur charisme, peuvent tirer de l'homme le meilleur et le pire.

Que faut-il faire contre cela ? Je n'en sais rien. Mais j'aime vraiment l'action de ces mamies, porteuses d'une telle chaleur humaine, d'une telle joie de vivre... dans le juste, si on peut dire.


 
Gamin
13-08-05 à 13:55

Re:

«choqués mais convaincus qu'il est nécessaire de savoir pour avancer. Je pensais connaitre un peu cette période de l'Histoire mais une piqûre de rappel est indispensable»

En parlant de piqûre de rappel, les jeunes allemands, qui découvrent la face cachée de leur "histoire" (celle de leur nation, et les atrocités commises par Hitler et les SS dans la seconde guerre mondiale), ne sont pas souvent fiers d'appartenir au peuple allemand, et certains se demandent comment une telle horreur a pu arriver !!

Je répète ce que j'avais dit dans un autre article, je ne sais plus lequel, «l'homme est un loup pour l'homme», et il s'avère bien souvent que sa capacité à dominer les autres n'a d'égale que sa capacité à détruire... La loi du plus fort, en somme !!

Je cite une phrase sortie d'un film de science-fiction (ne me demande pas lequel, je ne sais plus), phrase dite par un alien à un terrien qui lui demandait pourquoi la Terre devait être détruite ; la réponse fut la suivante :

«la nature profonde des Terriens est de détruire, de tuer... Vous êtes voués à vous entretuer les uns les autres, votre espèce est dangereuse, c'est pourquoi nous devons vous détruire !!»

Même si cette phrase sort d'un film d'anticipation, au vu des évènement qui se passent actuellement dans le monde, je me demande si ça ne serait pas vrai, finalement...


 
Gamin
13-08-05 à 13:58

Re: Re:

Mais j'aime vraiment l'action de ces mamies, porteuses d'une telle chaleur humaine, d'une telle joie de vivre... dans le juste, si on peut dire.

Moi aussi, mais bon, l'homme est souvent très con et ne voit pas plus loin que le bout de son nez... J'en veux pour preuve l'assignation en justice de ces mamies qui n'ont peur de rien !!


 
ImpasseSud
13-08-05 à 14:41

Re: Re: Re:

Gamin, je partage tes réflexions. Je ne suis par très à jour en matière de science-fiction (je déteste ça:-)), mais on ne peut que constater que l'homme est parfois terriblement nuisible et borné. Heureusement qu'il y a des gens comme nos mamies pour inverser la tendance.

 
miss lulu
13-08-05 à 16:06

j'ai fait un peu de droit americain et d'un point de vue juridique, ce proces sera tres interessant. je pense que dans n'importe quel autre cas et avec n'importe qui d'autre, les mamies pourraient gagner. mais il faut malheureusement dire que l'armée gagne pratiquement tous ses proces (surtout en ce moment), meme si ils vont a l'encontre de la constitution americaine. je doute que les mamies gagnent :(

 
ImpasseSud
13-08-05 à 17:58

Re:

Un grand merci pour cette information ! Dommage que ce ne soit pas une bonne nouvelle :(.
Si par hasard tu as la possibilité d'avoir des informations de première main, n'hésite pas à les poster ici et merci d'avance. En attendant, je suis vraiment de tout coeur avec elles.

 
Gamin
14-08-05 à 08:34

Re:

Oui, mais si le procès va à l'encontre de la Constitution, il devrait être nul et non avenu, en principe, non ??

 
miss lulu
14-08-05 à 15:42

Re: Re:

Gamin: non, en fait pas en ce qui concerne l'armée. l'armée, ici, c'est un peu une bête à part. je te donne un exemple: il est interdit de discriminer contre les femmes, les choix sexuels, les religions, l'age, etc. et des milliers de procès ont lieu chaque année à cause de ça, et en général, les petites gens gagnent contre la discrimination, parce que ce genre de discrimination est anti-constitutionnel. MAIS l'armée à gagné son procès quand on l'a accusée d'etre anti-homosexuel et sexistes et de venir tenir ce genre de propos sur les campus des université publiques... et ils ont gagné leur procès quand on les a poursuivi en justice parce qu'ils ont des universités qui n'acceptent que les hommes et refusent d'admettre les femmes. ils gagnent pratiquement à tous les coups, alors que ce genre de discrimination est anti-constitutionnel. voilà pourquoi j'ai bien peur pour les mamies... sauf sauf sauf... si l'opinion publique se réveille et qu'il serait trop dangereux de salir la réputation de l'armée en faisant du mal à d'innocentes et charmantes vieilles personnes qui ont de bonnes intentions et les media derrières elles. on peut toujours espérer...

 
Gamin
14-08-05 à 15:50

Re: Re: Re:

Ouais, je vois...

Autrement dit, c'est pas gagné d'avance...


 
ImpasseSud
15-08-05 à 07:32

Re: Re: Re: Re:

Miss Lulu, ton explication me reporte à l'esprit l'histoire des trois religieuses du Colorado. Leur protestation n'était pas bien méchante, mais elles n'ont pas échappé à des peines de prison.

 
Gamin
15-08-05 à 08:39

Re: Re: Re: Re: Re:

Bah, on sait bien qu'en Amérique, tout est excessif, y compris dans la (soit-disante) justice, puisque celle-ci est appliquée différemment d'un Etat à un autre, et que très souvent les litiges s'arrangent à l'amiable contre versement d'une somme préétablie à l'avance par les avocats...

En somme, la plupart des procès faits actuellement aux USA ne sont pas faits dans le but de rendre une quelconque Justice (quoique ça doit exister), mais dans le but de ramasser le plus de fric possible... Tout est motivé par l'argent, c'est lamentable, et l'armée n'est pas la dernière en reste dans ce domaine, je crois...