Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

"La Passion du Christ" de Mel Gibson (2004)
--> que je n'ai pas vu et je n'irai pas voir

Tout d'abord parce que d'après tout ce que j'ai vu, d'après tout ce que j'ai lu, c'est un film sadique, dont, paraît-il, on ressort bien plus ecoeuré que bouleversé. La flagellation et la cucifixion étaient des supplices horribles, mais les Grecs savaient déjà que dans l'horreur, dans la souffrance et dans la mort, il existe un indicible (dans le sens de nefandum, qui tient compte du bien et du mal) à ne pas franchir, sur le seuil duquel la parole doit s'arrêter, ne pas montrer. On croyait avoir laissé ces chairs livides et sanglantes sur quelques toiles mineures du XVIIe siècle, au fond de quelques sacristies, mais les revoilà, enore plus détaillées et plus réelles grâce à la puissance de la technologie.

 

Ensuite parce que ce film tient du voyeurisme. Si une goutte de sang dans une douche suffisait à Hitchcock pour inspirer la peur, je ne veux pas entrer dans le jeu d'un certain public actuel, anesthétisé, qui ne se délecte que de l'étalage de la déchirure des chairs et des hurlements de douleur. Je ne vois pas ce que cette horreur peut apporter à un personnage comme Jésus de Nazareth.

 

Et pour finir parce que je ne supporte pas la torture, qu'elle soit physique ou morale, elle me cause un malaise intolérable. Alors vu que le message du Nazaréen passe inaperçu, mais que le film ne fait que banaliser le pire de l'être humain, je me demande pourquoi Mel Gibson a eu recours à tous ces effets spéciaux pour montrer la souffrance et le sang. Il n'avait pas besoin d'aller chercher une histoire vieille de deux mille ans, il suffisait qu'il transforme en film les reportages sur l'Iraq, sur l'Afghanistan, sur la Tchétchénie, etc... Un journaliste dont j'ai oublié le nom a écrit quelque part que quand on fera un film sur le 11 septembre, on peut être sûrs qu'on ne nous épargnera aucun détail sur les corps qui se tordent dans les flammes, oubliant éventuellement son impact dans l'histoire de notre époque. Faut-il lancer les paris?

 

Quand je pense que le Vatican en recommande la vision... même aux enfants...

 

Mots-clefs : , ,

Ecrit par ImpasseSud, le Vendredi 9 Avril 2004, 18:59 dans la rubrique "J'ai vu".

Commentaires et Mises à jour :

Boat
09-04-04 à 19:37

mon dieu comme je suis d'accord!

Je suis tellement d'accord avec toi que j"en frisonne encore!Enfin quelqu'un qui peut comprendre ce que je ressens en voyant une telle bande annonce a la tél!Je trouve egalement que montrer 2heures de torture sous un pretexte historique releve du sadisme et pour rien au monde je ne donnerait de l'argent a quelq'un qui pretend servir la foi ainsi.Je ne suis pas croyante mais je respecte toutes les religions, et je trouve irrespectueux de trainer ainsi une figure divine dans ce bain de sang et de charpie. Je ne supporte pas ce genre de chose, j'ai un tel degout des actes de torture et de abrbaries presentées a la tele que j'en suis malade, ce film represente exactement le genre qui m'empecherait de dormir pendant plusieurs semaines, je ne comrpend pas quel message il transporte et quel interet il apporte.

Nul besoin de voir en image de telles souffrances, elles n'en sont que psu atroces et le coté voyeurisme est particulierement  deplacé.

Merci d'avoir ecrit un tel article et de m'avoir rassurée: je ne suis pas seule !

Marine


 
ImpasseSud
09-04-04 à 21:58

Re: mon dieu comme je suis d'accord!

Marine, je ne crois pas que nous soyons seules. J'ai pu diviser en deux catégories tous les commentaires que j'ai lu : ceux qui déclaraient tout de go qu'ils étaient horrifiés par la cruauté de ce film et, de l'autre, des croyants qui en recommandaient la vision. Je dois dire que j'ai du mal à comprendre... Il y a obligatoirement de l'intégrisme là-dessous. De la part des Américains, ça ne me surprend qu'à moitié, mais de la part de l'Eglise catholique ça me choque terriblement, surtout en ce qui concerne les enfants. Nous vivons vraiment une drôle d'époque.

 
sarah-k
09-04-04 à 22:29

Non!

je n'irai pas non plus voir le film!
Sur Arte passe en ce moment l'histoire du Christianisme (en dix parties), c'est passionant et j'espère que tu peux capter Arte, tout là bas:-))!

 
ImpasseSud
09-04-04 à 22:35

Re: Non!

Hélas, je ne peux pas :-))) Mais j'étais au courant de cette émission. Marco Bertolini en a parlé ici. Comme je regrette ..... :-)

 
sarah-k
09-04-04 à 22:54

Oui!

En effet,Marco a fait un super article.
je compte de toute façon acheter les D.V.D dans un futur proche.
je propose de te les envoyer, tu les visionnes et tu me les re-donnes et voili voilà :-))
En espérant toutefois que tu as une machine pour regarder les D.V.D tout là bas, là bas :-))!

 
PierreDesiles
10-04-04 à 07:44

Je suis d'accord avec toi, ImpasseSud, malheureusement, on vit une époque où le voyeurisme prend le dessus sur l'info!

Les "scoop" sont de plus en plus banalisés et la caméra est maintenant dans les lames de couteau ou les canons des fusils et on ne sait plus très bien où se termine la fiction et où commence la réalité tant les deux se ressemblent.

Mel Gibson n'a jamais eut de rôles tendres et il a toujours aimé la violence et les rôles de souffrance. C'est pourquoi il trahit le fond de sa pensée en mettant à l'écran tout ce qu'il y a de plus sensationnel et de choquant pour lui car certainement il doit aimer ça et pense que tout le monde est comme lui.

Avec tous ces truquages vidéo et cinématographiques, on exploite le choc des images pour en "foutre" plein la vue au détriment de l'imaginaire. Il n'y a plus aucune place à la pensée et à la synthèse, il faut prendre cela comme une vérité, et c'est là que je te rejoins (dans un de tes articles précédents) quand tu dénonces l'influence de ces images chocs sur des esprits faibles, influençables et maléables.

Il est des histoires, même si elles ont existé, qu'il n'est pas bon de mettre à l'écran avec de tels détails dignes des films d'horreurs. Laissons une place à la suggestion des actes humains, qu'il est déjà bien difficile à admettre, mais que l'actualité hélas, nous rappelle tous les jours.

Tu as raison, tous ces détails n'apportent rien au personnage de Jésus.Quand au 11 sept. je te suis dans ton pari (gagnant à coup sûr)!

Merci d'avoir fait une tribune libre sur ce sujet, ImpasseSud.


 
ImpasseSud
10-04-04 à 19:22

Re: Oui!

Sarah, merci pour ta gentille propostion.:-)))) Je vais t'envoyer un message.

 
ImpasseSud
10-04-04 à 19:30

Re:

Laissons une place à la suggestion des actes humains,

Pierre, comme je suis d'accord avec toi! Les plus grand dramaturges, comme Shakespeare par exemple ou même nos grands classiques, avaient-il besoin de mettre tout ce sang en scène pour nous faire perdre le souffle?

Mel Gibson, comme tu le dis, un peu habitué à tourner des films violents (personnellement il ne m'a jamais plu), mais sans aucun doute intégriste, n'a pas été capable de s'exprimer autrement. C'est pour cela que j'aurais aimé qu'il y ait beaucoup d'avis défavorables. Au lieu de cela, les gens vont bêtement se mettre en file... comme pour l'abattoir!

 
linkback
11-04-04 à 18:11

Lien croisé

Le Mural du Web - Aux origines du christianisme : " Entre mer et maquis - Je n'irai pas voir "La Passion du Christ" de Mel Gibson : " Hélas, je ne peux pas :-))) Mais j'étais au courant de cette émission. Marco Bertolini en a parlé ici. Comme je regrette ..... :-) " "

 
Marco-Bertolini
11-04-04 à 18:22

Je ressens le même écoeurement que toi devant cette débauche de sang et de souffrance.

Ce qui me dégoûte encore un peu plus, c'est que ce film ravive l'antisémitisme militant d'une partie non-négligeable des catholiques conservateurs et aussi, pour le plus grand malheur du Proche-Orient, celui des Palestiniens.

J'ai  vu cette semaine un reportage dans lequel des familles palestiniennes visionnaient le film en obligeant leurs enfants à regarder pour y apprendre ce que les Juifs avaient fait au prophète Jésus (pour les musulmans, il n'est pas le fils de Dieu, mais son dernier prophète important avant Mohammed).

Une mère de famille - elle n'est sans doute pas la seule - assimilait les souffrances du Christ à celle du peuple palestinien...

Gibson a-t-il eu conscience une seconde que son film enseignait la haine de l'autre, c'est-à-dire l'antithèse exacte du message christique ?

L'intégrisme n'a malheureusement pas de frontière.


 
ImpasseSud
11-04-04 à 19:15

Re:

En tout cas, dans la conjoncture politque actuelle, je pense que Mel Gibson ne pouvait pas ignorer que son film allait mettre de l'huile sur le feu. Je ne pense pas que ce film aurait eu le même succès il y a vingt ans,
Et, comme tu le soulignes, le résultat ne s'est pas fait attendre. Il est déplorable que les Palestiniens l'utilisent eux aussi (comme si leurs raisons n'étaient pas suffisantes!), mais ce qui est dramatique, c'est que l'intégrisme commence à gagner les couches modérées des catholiques. Et là, la responsabilité du Vatican ne fait aucun doute. Il suffisait qu'il en déconseille la vision, en Italie tout du moins (où, comme par hasard et contrairement à tous les autres pays occidentaux, il est classé "pour tous", sans aucune réserve d'âge), où cela aurait écarté une bonne moitié des spectateurs. Au lieu de cela il a incité les écoles publiques et privées à en programmer la vision durant les heures de cours, et Jean-Paul II a reçu personnellement ces jours-ci l'acteur principal du film, encourageant en même temps (mais quel hasard là aussi!) la lecture de l'horrible bouquin raciste d'Oriana Fallaci (La Forza della Ragione). Voilà une drôle de façon de vouloir la paix!!!

 
sarah-k
12-04-04 à 17:23

Mel Gibson

J'ignorais ce fait là :
"La reprise des stéréotypes antijuifs ne surprend pas vraiment venant de Mel Gibson, catholique ultraconservateur dont le père, Hutton Gibson, a créé en Californie une petite secte anticonciliaire (100 000 adeptes, contre 63 millions de catholiques américains)."
-Il faut dire que je ne suis pas une passionnée des oeuvres de Mel Gibson.
Tiré de:Article du Monde

 

 

 


 
ImpasseSud
17-04-04 à 12:05

Re: Mel Gibson

J'ai lu, il y au moins trois semaines sur le quotidien israélien Haaretz, un article que je n'arrive pas à retrouver, où l'auteur déclarait qu'il ne voyait rien d'antisémite dans ce film... qui pourtant ne sera pas projeté en Israël. Je crois que les extrêmistes de tous poils l'ont utilisés avec la mauvaise foi qui, depuis toujours, caractérise ceux qui recherchent les conflits entre les religions et les civilisations. Je viens de lire sur L'Espresso une critique pleine d'humour d'Umberto Eco qui lui a vu ce film, et redonne à l'"évènement" sa plus juste valeur. Dès que j'en aurai fini la traduction, je la publierai ici.

 
ImpasseSud
18-04-04 à 15:02

Voir ici ma traduction de l'article d'Umberto Eco  "Giù le mani da mio Figlio"

 
sarah-k
18-04-04 à 15:35

Moi! j'ai pas vu, j'ai pas lu mais j'en ai entendu causer!

Merci, beaucoup Impasse pour la traduction :-))!
Ah, ce Umberto Eco, quel verve!
Et dire que l'on allait monter sur nos grands chevaux et faire des analyses à n'en plus finir :-))!
(cette traduction de l'analyse de U.Eco,tu devrais en faire un article à lui tout seul)

 
ImpasseSud
18-04-04 à 16:04

Re: Moi! j'ai pas vu, j'ai pas lu mais j'en ai entendu causer!

J'y avais pensé, mais j'avais peur d'exagérer.... à mon tour! En effet, il ne serait pas mal que cette critique aille prendre sa place parmi les autres sur Google :-))))

 
haub
27-04-04 à 18:06

J'ai entendu beaucoup de mal et suis aller le voir!

Contrairement à vous tous, ce film m'a permis de voir à quel point nos péchés ont fait souffrir le Christ. Trop souvent nous nous plaignons pour une douleur, mais quand je vois ce qu'a vécu le Christ, là je me dis que nous ne pouvons nous plaindre. Comment se fait-il que tous les films non véridiques et violents ne suscitent pas autant de réactions alors que pour le Christ, histoire véridique, on va hurler, crier tapage? cette histoire est certes violente mais retrace la vie du Christ telle quelle, alors pourquoi cacher ce qu'Il a réellement vécu, pourquoi mentir? Les jeunes ne connaissent plus rien de la religion et c'est un excellent moyen de leur montrer un film retraçant la vie du Christ.

 
ImpasseSud
28-04-04 à 08:24

Re: J'ai entendu beaucoup de mal et suis aller le voir!

Haub, ton point de vue est le même (presque mot pour mot) que celui que j'ai entendu ces jours-ci dans la bouche de tous les croyants qui l'ont vu. Ce que je me demande, cependant, c'est comment ont fait tous les chrétiens qui ont vécu pendant les 2000 ans qui séparent ce film de la Passion réelle pour croire que Jésus était mort pour racheter les péchés du monde. Ont-ils eu besoin de la vision de cette boucherie.... qui est la même que celle qu'on inflige par la torture à des millions d'êtres humains depuis la nuit des temps, ou de celle de la souffrance "à vie" de toutes les femmes maltraitées, violées, exploitées, mais à propos desquels l'Eglise catholique ou même les chrétiens en général sont étrangement plus silencieux qu'Amnesty International?

Comme je l'ai déjà écrit plus haut, il y a seulement vingt ans, ce film aurait eu beaucoup moins de succès, et les mêmes personnes qui aujourd'hui l'acclament l'auraient certainement trouvé insoutenable et scandaleux (comme ce fut le cas pour le film de Pasolini), et en tout cas pas pour les enfants. Pourquoi tout à coup un tel enthousiasme? Personnellement, ayant été élevée dans la religion catholique, je connais plutôt bien les Evangiles, mais il ne me semble pas que la vie du Christ, comme le disent tous les partisans de ce film, se résume à la seule Passion. Ou est passé son message là dedans? Si certains chrétiens décident de voir ce film comme une "preuve" ou comme un "enseignement", c'est leur affaire, mais je ne pense pas qu'il portera à des conversions, mais plutôt au surenchérissement de l'intégrisme. Comme si on avait besoin de cela pour l'instant.... N'y a-t-il pas assez de haine dans le monde?
Ce qui manque aujourd'hui, c'est un peu de bonté, un peu d'amour du prochain... N'est-ce pas cela le vrai message du Christ? Car en matière de boucherie, de sacrifices, de flagellation, de violence outre-mesure, ou de méchanceté innommable, il suffit de regarder les JT....

De toute façon, je te remercie d'avoir exprimé ton avis. :-)

 
Marie
29-04-04 à 16:29

Quel Domage!

Je suis bien surprise de voi que vous arrivez a critiquer un film dont vous avez seulement vu la bande annonce. c'est marrant de voir comme vous pouvez etre degouter de ce film alors qu'il ne fait que retranscrire la realite(lire les evangiles si vous avez une bible sous la main). Ca ne releve pas du tout de l'integrisme et c'est une facon de porter sa foi en rappelant au onde ce qui s'est passe. Que l on soit croyants ou pas, Jesus a bien existe et ce n est probablement pas le seul a avoir souffert autant, mais ca permet de reprendre un peu d'humilite et de relativiser ses pti problemes quotidiens.
Par ailleurs, personne ne s'horrifie des milliers de film qui sortent chaque annee et qui ne sont que pure violence, sans aucun sens ni aucune reference a l'histoire. Que penser des films de guerre sanglants? Desolee mais c'est la realite et puisque les gens ne veulent plus ouvrir un bouquin pour se renseigner sur le passe, le cinema est un moyen de diffusion de masse encore efficace.
On ne cache pas l'Histoire parce qu'elle n'est pas belle a voir. Allez donc voir ce film (c'est vrai que c'est pas beau a voir) mais je pense que ca permettra de relativiser vos problemes et peut etre comprendre un peu l'Histoire.

PS: desolee pour les accents, mon clavier est americain!

 
ImpasseSud
29-04-04 à 18:27

Re: Quel Domage!

> Par ailleurs, personne ne s'horrifie des milliers de film qui sortent chaque annee et qui ne sont que pure violence, sans aucun sens ni aucune reference a l'histoire. Que penser des films de guerre sanglants?

Moi si, je m'horrifie et non seulement je ne vais jamais en voir un, mais quand il y en un à la télévision, je change de chaîne. Vous avez raison de faire le rapprochement avec ce genre de film, le film de Mel Gibson est vraiment au goût du jour. Et c'est, entre autre, au même titre que je n'irai pas le voir.

Pour le reste, je suis désolée que vous n'ayez pas pris le temps de lire avec attention tout ce que j'ai déjà écrit dans les commentaires précédents, et en particulier ma réponse à haud, qui répond tout aussi bien à ce que vous écrivez.
Je vous encourage à lire ce point de vue écrit par un fameux écrivain qui, lui, a vu le film. Donc, je m'arrêterai là.

PS. Merci d'être passée avec votre clavier américain... le mien est italien et il m'oblige à jongler avec le code Ascii :-)